L’objectif de l’étude étant de répondre aux questions | Ces diverses inventions vont permettre une évolution considérable dans le confort des femmes au foyer. Les années 50 sont un tournant vers la société que nous connaissons dorénavant. Il s’agit ici d’un dessin en noir et blanc. dép. Cependant, nous pourrions également interpréter ce mot comme le regard langoureux de la femme, qui est aussi un élément important dans cette publicité. Après le baby-boom de 1945, la femme est représentée comme une mère au foyer, qui s’occupe de ses enfants pendant que son mari travaille, afin de subvenir au besoins du foyer. La Femme dans la Publicité Promulgation de la loi relative à la couverture des frais afférents à l’interruption … La femme est bonne à tout faire ! Pourtant, depuis le 10 décembre 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a été adoptée à Paris par l’Assemblée Générale des Nations Unies ; elle précise les droits fondamentaux de l’Homme sans pour autant y ajouter une portée juridique. - 1950 : La ménagère : À cette époque, la… Elle ouvre la bouche et prend un air béa. Cela représente environ les deux tiers des femmes. Le slogan attenant à la marque en bas du visuel, « it’s good for a lifetime … » suivi du nom de la marque insiste sur la notion de vie et de transmission. L’accroche de la publicité « Men like … The smart good looks … And the fine construction« , qui signifie « Les hommes aiment … Les apparences/regards intelligent(e)s … Et les bonnes constructions« . 7 Dans les années 50, soit peu de temps après la Seconde Guerre Mondiale, l'économie commence doucement à se relancer. Elle est représentée comme une femme qui ne travaille pas, qui s’occupe de son foyer et de ses enfants. La publicité sexiste, c’est l’utilisation d’images ou de messages comportant des connotations de nature sexuelle inappropriées par leur forme ou leur contenu, ou encore pour le produit annoncé. Elle se tient au sol avec sa main droite, au dos de son mari avec sa main gauche, et ses jambes balancent : elle manque de perdre l’équilibre. La femme bénéficie enfin de nouvelles technologies, mais celles-ci viennent renforcer sa place de ménagère, de mère au sein de la famille. Nous avons par exemple : « you can keep watchful eye on your player children« , qui signifie « vous pourrez garder un œil vigilant sur vos enfants joueurs« . Cette nouvelle publicité pour la marque Jell-O, gelée destinée au régime alimentaire, est un dessin de nouveau typique des années 50 évoquant la femme écervelée. … » ; « … new equipment ? Alors, les publicités font toute référence à la maison, au ménage, la cuisine, les enfants, la lessive. Le slogan « Now’s the time for Jell-O », « Maintenant il est temps pour Jell-O » renforce le fait que la femme a des rondeurs, qu’elle doit agir et qu’il est temps pour elle de le faire ; cela n’est pas très flatteur et diplomate pour la femme en général, et en plus du côté niais de l’image donnée, renforce le thème que nous évoquerons plus bas, de la femme objet concentrée sur un physique. Contribution de recherche – La femme dans la publicité française Article de Contribution de Recherche : La femme dans la publicité française Le 01/07/2007, INTRODUCTION Nous pouvons lire ce slogan « show her it’s a man’s world.. And make her so happy is it.« , qui signifie « montrez lui que c’est une monde d’hommes.. Elle est représentée en train d’entretenir sa maison, de cuisiner, de coudre, de s’occuper de ses enfants et de son mari quand il rentre du travail. 5- Conclusion Elle est néanmoins apprêtée et féminine, prouvant pouvoir associer son image de femme et son rôle au sein du foyer. SOMMAIRE Introduction 2 I- Evolution de l’image de la femme dans les médias des années 50 à aujourd’hui : de la ménagère à la manager de sa vie… 3 A- La femme des années 50 à 70 : la ménagère par excellence 5 B- La femme des années 70 à 90 : la femme polyvalente et la « superwoman ». "En hiver, préparez et allumez un feu pour son retour afin qu'il puisse se détendre près de l'âtre de la … En dessous de celle-ci, en italique est écrit : « you’re not « store-testing » for fresher coffee…« , qui signifie « vous n’êtes pas « un magasin test » pour le café frais« . Cette publicité pour la marque d’appareils ménagers Allegheny Stainless, datant de  1957, est également une incarnation parfaite de l’image de la femme mère. Elle est alors décrite comme un gage de qualité, comme pour les chaussettes. La seconde partie de la publicité dévoile deux autres visuels, découpés et recollés sur l’affiche, désignant les produits vantés par la marque, à savoir des sous-vêtements. Nous pouvons apercevoir un homme confortablement installé dans son lit pleins de coussins, les bras derrière la nuque, en tenue de travail (chemise et cravate de la marque en question). Par exemple, si nous faisions un voyage dans le temps pour nous retrouver dans le Québec des années 50, nous remarquerions que le modèle de la bonne ménagère était partout. Selon les publicitaires, la « création publicitaire se définit…. En effet, les Etats-unis sont depuis 1945 insérés dans une période appelée les Trente Glorieuses (1945-1973). A la suite de l’accroche est inscrit nom de la marque en question; cependant, le terme « of » qui signifie « de« , fait alors le parallèle entre le produit, son aspect technique et la qualité du corps de la femme. En effet, dans cette publicité c’est la femme qui est mise en avant; l’homme est inexistant et ne semble plus rien contrôler. Cela n’est pas du tout du gout des autorités américaines, qui vont s’empresser de mettre en place une véritable propagande, qui vise à pousser les femmes à retourner chez elles : ainsi, les médias tentent par tous les moyens de persuader les femmes que leur place est au foyer, et non dans le monde du travail, qui s’avère bien trop rude pour elles. L’image de la femme renvoyée par les publicités est celle d’une femme qui se consacre entièrement et uniquement à son foyer. Cette publicité pour la marque de cravates Van Heusen montre parfaitement l’image de la femme soumise à son mari. La cible est alors la femme et uniquement la femme. Ainsi, l’on voit à la lecture de ces différents exemples, que l’image de la femme au foyer est présente durant le début des années 1960. Chaque jour, tout le temps. Elle est représentée en train d’entretenir sa maison, de cuisiner, de coudre, de s’occuper de ses enfants et de son mari quand il rentre du travail. Cela va faciliter leur vie quotidienne, mais va surtout permettre à ces femmes de consacrer la majeure partie de leur temps à leurs enfants, ainsi qu’à leur mari. L'image de la femme marocaine dans les médias. Or, les femmes, durant l'absence de… I. Définition de la publicité. Cependant, à partir des années quarante, dans la continuité d'une politique familiale et par nécessité économique, les femmes sont de retour au foyer. ( Déconnexion /  1.1960 : La ménagère. J’aime vraiment ton blog et tes articles! Le terme « construction » enlève toute humanité à la femme, puisqu’elle n’est plus considérée comme tel; sans le visuel de son corps, le slogan pourrait par exemple passer pour une publicité de voitures. 4-La situation de la femme au travers de l'affiche publicitaire En effet, nous pouvons observer la femme tenant sa casserole, le regard baissé vers l’intérieur de la marmite, afin de vérifier que les aliments cuisent correctement. Les publicités semblent s’adresser uniquement aux femmes. En effet, la période d’après-guerre permet aux femmes de se consacrer pleinement a leur rôle de femme au foyer, grâce à l’invention d’appareils ménagers, censés leur simplifier la vie et la rendre confortable. Des flèches indiquent l’effet recherché : en effet, « padded » signifie « rembourré« , et les termes « pushes in » et « pushes up » nous indiquent également que les sous-vêtements augmentent, grâce à ce fameux rembourrage. Nous pouvons ajouter qu’il s’agit d’un dessin en couleurs, de nouveau typique de ces années, aux couleurs chaudes et attrayantes. Marilyn Monroe : Marilyn Monroe commence sa carrière en étant mannequin et devient actrice peu après. L'histoire du look des années 50. Que représentent les années 50 dans la mode ? Son regard angélique et son fameux grain de beauté font d’elle la femme la plus désirable de l’époque. L'évolution de la "femme parfaite" depuis les années 50. Son apparence est toujours impeccable, cheveux permanentés, rouge à lèvre, boucles d’oreilles, chemisier et jupe bon chic bon genre. Depuis les années 50, la publicité utilise l’image de la femme ménagère. Dans les années 50, mode et luxe s’expriment à travers des stars du cinéma, ainsi hissées au rang d’icônes. 2- L’opinion publique et l’image de la femme dans la publicité Le produit se situe en bas à gauche du visuel en opposition au packaging situé à droite ; ils nous donnent enfin l’indication sur le pourquoi de cette publicité, car le visuel nous indiquait plutôt un rapport avec le sport. La femme objet de séduction et de désir. La femme à la recherche…. Ensuite, si nous analysons le slogan, nous pouvons tout de suite remarquer qu’il met explicitement en avant les courbes de la femme, et par conséquent le désir charnel. De plus, l’aliment en question est un produit alimentaire, ce qui renvoie une nouvelle fois à la femme derrière les fourneaux; elle ne serait donc qu’une bonne à rien, incapable d’utiliser ses dix doigts à bon escient, à part pour cuisiner et faire le ménage, ainsi que pour l’éducation de ses enfants. Il s’agit ici de trois photos en couleurs. ». Si peu de temps après la seconde guerre mondiale, l'économie redémarre. L’homme est tout puissant, ayant autorité de la punir suite à un fait qu’il juge méritant cet acte. De plus, suite au « baby-boom » de 1945, les publicités pour des produits destinés aux mères ne cessent d’augmenter; cela appuie l’idée que le statut social d’une femme se caractérise seulement par le fait de fonder une famille. Les deux visuels de droite, toujours sous forme de dessin, nous informent sur les produits que la marque propose. pour l'inciter à adopter un comportement souhaité : l'achat d'un produit, l'élection d'une personnalité politique, l'incitation à l'économie d'énergie, etc ... La publicité se développe en même temps que l'image. C’est ce que nous faisons en permanence. Auparavant, l'image de la femme était celle de la femme au foyer, ou de la petite ouvrière mais pas comme une personne faisant partie intégrante de la société. Nous pouvons clairement voir l’infériorité de la femme face à ce monde d’hommes : la femme n’a pas sa place dans le monde du travail, elle est priée de rester à la maison afin de s’occuper de son mari quand il rentre. Nous pouvons constater que la hauteur des piles d’assiettes, ainsi que la quantité de travail à réaliser est démesurée, ce qui renforce le côté caricatural de la publicité. Cette accroche dévoile la femme vicieuse avec le terme « piégé », ainsi que sa domination sur l’homme, qui est accentué avec le premier visuel. Dans les années 50, la femme est en grande partie considérée comme soumise à son mari. Pendant les années 50 l’image de la femme en Amérique (comme de partout dans le monde) est très stéréotypée. Lorsque nous visualisons l’ensemble de cette publicité, il apparaît que la femme est satisfaite de son quotidien ; cela confirme l’idée que les hommes de l’époque ont une vision restrictive de la condition féminine, constatant le bonheur de leurs femmes dans les tâches ménagères. Thème : SOMMAIRE 1. Dès lors, la femme se place comme sujet phare de la publicité. Le comportement de la femme pourrait tout à fait paraître naturel et positif, puisqu’elle exerce des mouvements de sport face au programme de télévision qui lui montre comment les réaliser. Quel est le contexte pour les femmes … La femme est alors comparée à une machine ou à un robot et n’est plus considérée comme un être humain à part entière; Elle se doit de tout faire pour sa famille (dont le ménage). Elle ne cesse de lui obéir et ne dit jamais ce qu’elle pense, de peur de représailles. Moulinex clamait libérer la femme ! Tout un peuple mobilisé : les hommes au front, leurs épouses et leurs soeurs dans les usines d'armement, Avec la Grande Guerre, les femmes sont forcées d'entrer dans l'industrie et les transports, des secteurs jusqu'ici réservés aux hommes. En effet, nous observons une femme donnant à manger à son enfant. | |suivantes : | Dans l'entre deux guerres, le taux d'activité féminin reste élevé : un actif sur trois est une active. Les années 50, la femme ménagère. Les couleurs, les traits du dessin, le format des visages ainsi que le détail de la télévision représentent tout à fait l’époque. Enfin, la femme des années 50 est également un objet de séduction, de désir, entièrement basé sur son physique ; la société ne mise pas sur l’intellect de la femme mais seulement sur son charme, son pouvoir de séduction. A travers cette publicité pour une marque de ketchup, datant de 1952, la femme apparaît comme une véritable sotte. L'image de la femme dans la publicité américaine, des années 1950 aux années 1970. Nous pouvons ajouter que cette publicité démontre parfaitement l’image de la femme véhiculée par la société américaine à partir de 1955 : les publicitaires se basent uniquement sur son physique et ne tiennent pas compte de son intellect; la femme devient en quelque sorte un objet de désir pour la gente masculine. Introduction 2 Une réelle discrimination s’instaure, les empêchant de rester dans la vie active. Le pouvoir de séduction de la femme est représenté à travers cette publicité de 1957 pour une marque de « Push-up » (rembourrage permettant d’augmenter la poitrine ou le fessier, comme si-dessus). Le domaine de la publicité à cette époque va pleinement dans ce sens, insistant lourdement sur cet aspect dévalué de la femme. Elle est représentée comme une femme sophistiquée, glamour, sexy et au regard langoureux, ce qui est innovant pour les publicités de l’époque. 2016 - Découvrez le tableau "L'image de la femme dans les années 1930-1940" de Cuervo Camille sur Pinterest. LES ARCHIVES DU FIGARO - En 1954, dix ans après que le droit de vote a été accordé aux femmes, … Pendant ce temps, son mari se prélasse sur un transat, et ses enfants lisent. 7 Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Je propose ici une enquête sur les années 1950, décennie significative dans l'histoire des transformations sociales et culturelles concernant la vie des femmes et le développement de leur identité. Le rôle de la femme ne semble se résumer qu’aux faits d’être une épouse dévouée, une mère aimante, une cuisinière hors pair et une bonne ménagère, dont l’avis n’a aucune importance aux yeux du reste du monde; et ce, malgré le droit de vote des femmes effectif en 1919 aux Etats-Unis. Dès lors, les publicités visant les femmes concernent essentiellement l’habillement, les cosmétiques, l’hygiène ; cependant, une forte majorité concerne encore les biens d’équipements ménagers. Cette publicité pour la compagnie (l’un des premiers standard de la téléphonie mobile aux Etat-Unis) Bell Telephone System, datant de 1954, représente parfaitement la femme mère. | |L’évolution de la place de la femme dans la communication…. L’évolution de l’image de la femme des années 50 à aujourd’hui Depuis le début des années 1960 jusqu’à aujourd’hui, l’image de la femme dans la publicité a beaucoup changé. • La femme au foyer : Tout d'abord, on peut constater que le stéréotype le plus répandu est celui de la femme au foyer appelé la femme ménagère dans les années 50. puis la ménagère de moins de 50 ans dans les années 2000. La publicité pour la marque de café instantané Chase & Sanborn, datant de 1951, est cette fois une photo noir et blanc. 3. 6 Le stéréotype de la femme ménagère nous montre une femme dont le plus grand bonheur et celui d’avoir bien cuisiné et bien nettoyé sa maison ainsi que de s’occuper de ses enfants comme nous pouvons le voir dans ces publicités : Publicité pour le Folger’s coffee (1954) Mouli… L’accroche nous installe immédiatement sur sa force de durabilité, renforcée par le visuel principal, montrant les deux générations, la mère et l’enfant. Elle est vêtue d’un tablier, ce qui renvoie à son rôle premier de femme au foyer, qui prépare le repas pour toute la famille. Dans les années 50, soit peu de temps après la Seconde Guerre Mondiale, l’économie commence doucement à se relancer. Je n’ai pas regardé Miss France. Vous en tomberez de votre chaise! Elle fixe l’objectif, contrairement à son mari qui se tient de dos. Elles souhaitent séduire leurs époux ainsi que travailler leurs apparence jusqu’à devenir, pratiquement, des « produits de consommation »  pour l’appétit sexuel masculin. La publicité, étant le principal moyen de communication poussant à la consommation, se doit d’attirer l’attention des individus. Montre plus a) La femme au foyer En 1950, soit juste après la seconde Guerre Mondiale, le rôle de la femme semble se résumer aux seuls faits d'être une bonne épouse, une bonne mère et une bonne ménagère . Enfin, devant les levées de boucliers de ces dernières années concernant le machisme et l’antiféminisme récurrent dans la publicité, certaines campagnes ont voulu axer leurs représentations sur un nouveau stéréotype : celui de « la wonder-woman ». « … Cooking ustensils, sinks and work-top, tablewar … » nous informe sur l’étendue de la gamme. On remarque qu'entre les années 1960-1970, aucun film d'animation Disney n'aura pour protagoniste une femme. On les retrouve le plus souvent à la télévision, sur les stations radio, sur les affiches publicitaires… Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter: Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Et pourtant, c’est le genre de soirée qui serait susceptible de me plaire. Sommaire Cette seconde publicité, pour une marque de cuisinière à gaz conforte le stéréotype de la femme au foyer. Transposée dans les médias, l’image de la femme moderne est la suivante : « Une superwoman qui combine avec succès une carrière enrichissante, l’éducation des enfants, une maison digne de madame Blancheville, un look à la fois sexy et sophistiqué, des amitiés entretenues et, enfin, une vie amoureuse fabuleuse» [5]. C’est triste de se dire que la femme sert juste à faire le ménage, la cuisine, etc même si c’était dans les années 50, dans l’esprit des gens, c’est encore comme ça. 1) Les femmes et le travail industriel Dans les campagnes, les femmes complètent leur travail à la ferme par des productions à la pièce. 1980 : La Superwoman. Dans les années 50, elle…. Elle n’a pas le droit de se plaindre mais doit écouter les problèmes de son mari et l’aider à trouver des solutions. C’est ce que nous faisons en permanence. Les 11 millions de soldats américains ayant participé à cette guerre rentrent progressivement chez eux, et souhaitent reprendre leurs emplois, ainsi que leur place dans la société. Ainsi, la| LES ANNEES 1950 . La femme ignorante ne peut assurément pas avoir de poste haut placé, ni manuel ou d’extérieur, habituellement réservés aux hommes. Depuis le début des années 1960 jusqu’à aujourd’hui, l’image de la femme dans la publicité a beaucoup changé. Cet extrait « When all your work is done, it’s easy and fun to take a break and chat with your friends … » (qui signifie « Quand tout votre travail est finit, c’est facile et amusant de prendre une pause et de parler avec vos amis…« ) met l’accent sur le fait que la femme peut s’octroyer un moment de pause mais une fois son travail terminé. Les publicités semblent s’adresser uniquement aux femmes. On ne voit plus de femmes vantant les mérites d'appareils ménagers comme c'était le cas dans les années 1950. Les années 50 : stéréotype unique de la femme au foyer, L'image de la femme dans la publicité américaine au fil du temps, Les années 2000 : la femme « multifacette ». Plus encore aujourd’hui que par le passé. La publicité est une forme de communication, dont le but est de fixer l'attention d’une cible visée (consommateur, utilisateur, usager, électeur, etc.) I) Les différentes images de la femme dans la publicité et leur évolution dans le temps Cette première publicité, pour la marque de détergent Lux représente bien la femme au foyer, comme elle était perçue a l’époque. Ce que l’on appelle le « domestic system » est évoqué dans un texte datant de la fin du XVIII ème siècle, intitulé « Mémoire concernant les manufactures et fabriques de la subdélégation de Saint Amant » (conservé sous la cote 1 C 463). Dans les années 50, la femme semble n’avoir qu’un rôle, celui de la femme au foyer. Mai 1968 et la libération des mœurs qui s’ensuit vont apporter des changements majeurs dans l’image des femmes véhiculée dans la publicité et la presse. Ma foi, il s’agit de juger des femmes selon leur apparence physique. Les produits de la marque, des cravates très typées années cinquante, sont mis en valeur  en haut du visuel, puis en bas à gauche, et le futur client ne peut pas ignorer le produit. En effet, on y voit une femme, tenant une bouteille de ketchup d’une main, tandis que l’autre se tient prête à ouvrir le produit.